Il était une fois...

 Rouzic rechigne à rentrer de vacances et en avait assez de voyager !

Touchante et amusante, cette petite histoire qui arrive à un couple habitant dans un lotissement de Saint-Avé, près de Vannes.
Jugez plutôt: il y a quelques jours, Christian et Christine rentrent de la plage en fin de journée.
Dans la chambre de leur domicile, un pigeon voyageur les pattes bardées de bagues, entré par
la fenêtre ouverte, s'est installés sur le valet supportant les vêtements.

C'est mon valet.
Amoureux de la nature et des oiseaux, Christian l'installe pour la nuit dans un carton, se
promettant de le relâcher le lendemain matin. Ce qu'il fait. Mais le soir, le pigeon est revenu sur le valet. Christian et Christine contactent par téléphone le propriétaire dont le numéro est inscrit sur une des bagues. "Ah, mais c'est Rouzic ! On se demandait où il était passé. Nous l'avons lâché à Poitiers ! Il devait rentrer chez nous à Saint-Pol-de-Léon, dans le Finistère!"


. Le lendemain, Christian prend le volatile et, sur les conseils de son propriétaire, va le lâcher à une dizaine de kilomètres de chez lui, en bordure de l'aéroport de Vannes. Des fois que ça lui donnerait des idées... Le pigeon fart un grand cercle en l'air et revient se poser près de son carton!
 Excédé, Christian saute dans sa voiture et laisse l'oiseau en plan. Une heure plus tard, le pigeon a rejoint la maison si accueillante et le valet si pratique.

Le Maître a toujours raison!
Finalement, le propriétaire de Rouzic s'est résolu à venir le chercher.
" Je ne comprends pas. Il y a deux ans, il avait fait la route Li mog s-Sa i nt -Pol de-Léon sans problème. Peut-être que le temps orageux l'a désorienté... ou qu'il avait besoin de vacances."
Ou bien un coup dans l'aile!
Rouzic, le pigeon voyageur qui en avait assez de voyagel


Extrait du journal OUEST FRANCE du 22.08.2003, sous la signature d'Alexis  TSVETOUKINE