Il était une fois...

Des perroquets  encore et toujours ! On ne s'en lasse pas !


Magique, ce l'est!

Dans la salle des fêtes de ce magnifique paquebot a débuté un petit concert de variétés destiné à distraire les passagers.
 On annonce un prestidigitateur.
Celui -ci arrive, et sous l' oeil attentif d'un perroquet qu'il dépose non loin de lui, commence son numéro.
D'un chapeau, il fait sortir des lapins, deux tourterelles, puis, il annonce:
-Et maintenant, je vais vous présenter un tour unique au monde. Je
compte jusqu'à trois... Un... deux ...trois...
Au moment où il dit: « trois... », le bateau heurte une mine flottante.
Une formidable explosion retentit et il ne reste plus rien du paquebot.
Le perroquet, tout mouillé se trouve sur une planche à laquelle se
cramponne le prestidigitateur.
Et le volatile dit à son maître:
-Allez, fais pas l'con, fais revenir le bateau...

.

Non aviaire !
-C'est trop cher. Qu'est-ce que vous avez d'autre?
-Celui-ci, qui est magnifique également: 700F. Et cet autre, là, à 5OOF .
-Vous n'avez rien de moins cher?
-Si, j'ai celui-là, là-bas, à lOOF.
Le monsieur se retourne et voit un perroquet tout tremblotant, à l' air l triste, au plumage terne:
-Il est horrible! s'écrie-t-il, personne ne vous l'achètera jamais!
Alors, le perroquet, d'une voix enrouée s‘écrie:
-T'as jamais eu la grippe, toi?


Confusion fatale !

Un homme distrait, désirant acheter un perroquet, se rend chez un oiselier qui, le voyant venir,
lui vend... un hibou!
Le client, pas très fort en sciences naturelles, ne s'aperçoit de rien, rentre chez lui, convaincu
qu'il vient de faire l'acquisition d'un perroquet et se met aussitôt en devoirde faire parler l'animal:
-Jacquot? Tu est beau, Jacquot! Alors, Jacquot?
Et comme, bien entendu, le hibou ne dit rien, le brave homme se tourne
vers sa femme et lui fait:
-Tu vois, il ne comprend pas mais il a l’air attentif !

Bon voisinage!

Le téléphone sonne.
Monsieur décroche, puis tend le récepteur à son perroquet:
-Tiens, c'est pour toi: la perruche des voisins.


Le coût du parler...


Pour combler sa solitude et son propriétaire lui refusant la présence d'un chat ou d'un chien dans la minable petite chambre de banlieue qu'il habite, un malheureux se rend quai de la Mégisserie, à Paris, où sont
exposés des perroquets:
-Avec un de ces oiseaux, pense-t-il, j'entendrai quelques mots, le soir, dans ma petite chambre...
Ili explique à l'oiselier qu'il ne possède que quarante francs.
Celui-ci éclate d'un rire cruel, puis, se ravise:
-Pour quarante francs, au fait, je peux vous donner celui-là!
Et le marchand lui montre un vieux perroquet minable, déplumé, incolore, qui somnole sur son perchoir:
-Il parle, au moins? demande le pauvre homme.
-Il n'arrête pas ! répond le marchand.
-Alors, voilà vos quarante francs! gémit le malheureux. Et vous
savez, c'est bien pour meubler ma solitude car , maintenant, voyez, je suis obligé de rentrer en banlieue à pied, de me passer de manger parce que je n'ai plus un sou sur moi...
Le pauvre homme prend la petite cage rouillée dans laquelle se trouve le vieux perroquet et sort.
 Et à l'instant où il arrive au bord du trottoir
pour traverser, le perroquet crie:
-Taxi


Le rêve et la réalité !

Une dame qui possède une belle" perroquette" décide de lui trouver un compagnon.
Elle se rend chez un oiselier
-Pas de perroquets mâles pour le moment, lui dit le marchand, mais
j' ai un hibou délicieux, jeune, vigoureux. ..
La dame achète le hibou et l' enferme dans la cage avec dame perroquet
qui se montre trés excitée et dans tous ses états.
Tard dans la soirée, le hibou risque un faible:
-Hou, hou!
Alors, la dame perroquet, désespérément:
-Là, là,

Perroquet saxo!

Deux dames bavardent en prenant le thé:
-Alors, comme ça, dit l'une, vous avez un perroquet?
1- Oui, répond l'autre dame, il est extraordinaire! Savez-vous qu'il imite mon mari jouant du saxophone?
-Ça ne doit pas être facile, pourtant!
-Vous pensez! Surtout pour tenir l'instrument!


Procréation assistée !


Un monsieur se présente dans une oisellerie pour acheter un perroquet.
Le vendeur le met en présence d'un splendide ara rouge et vert:
-Est-ce qu'il parle? demande l'acheteur.
-Bien sûr, monsieur, répond le vendeur, pour parler, il parle... Et, en
plus, ce qui est assez rare, il pond des oeufs carrés!
-Très bien! s'exclame l'acheteur, mais cela m'importe peu.
Ce que je veux, c'est qu'il parle. Vous m'assurez qu'il parle?
Alors, le vendeur, un peu gêné:
-Quelque fois, oui, il fait " Aïe , Aie "


Conditionnement par le froid !

A l'occasion d'une importante conférence au sommet qui se déroulait à Paris, le secrétaire général du Parti communiste et son épouse avaient convié à dîner en privé le chef de la délégation soviétique, un haut responsable en poste à Moscou.
L'invité devait absolument garder de sa soirée un excellent souvenir et le secrétaire général du Parti communiste et son épouse avaient mis, comme on dit, les bouchées doubles.
 Ou les petits plats dans les grands, comme vous voudrez.
Dans un coin du salon, se trouve la cage de « Coco », un magnifique perroquet gris du Gabon, tout à fait correct dans ses propos, qui chante à longueur de journée « L'Internationale » et n'interrompt ses vocalises que pour lancer de temps en temps de tonitruants:
-Vive l'Union soviétique! Vive l'U.R.S.S.!
Le chef de la délégation soviétique ne va pas tarder à arriver.
 Il est vingt heures. Soudain, le perroquet s'écrie:
-Les Ruskovs au goulag!
Stupeur du malheureux secrétaire général, crise nerveuse de son épouse! Les motos approchent, précédant la lourde limousine noire du chef de la délégation soviétique.
On sonne. C'est la catastrophe!
Inspiré, le secrétaire général ouvre la cage, saisit le perroquet, l'emporte à la cuisine, ouvre le réfrigérateur, jette l'oiseau à l'intérieur et referme la porte du meuble.
Ouf! Juste à temps !
La soirée commence.
On bavarde avant de prendre l'apéritif et, enfin, madame propose:
 -Désirez-vous de la vodka?
-Da! accepte le chef de la délégation soviétique, radieux.
Oubliant que le réfrigérateur sert de cage provisoire à « Coco », ma-dame ouvre la porte du meuble pour prendre quelques glaçons. Consternée, elle ne peut qu'assister à l'envol du perroquet qui s'éloigne dans un grand battement d'ailes en direction du salon.
Stupeur du secrétaire général du Parti qui voit arriver « Coco », lequel se pose sur la chaîne hifi et regarde l'assistance en s'ébrouant.
Le malheureux secrétaire général s'attend à ce que, d'un instant à l'autre, l'intrépide perroquet s'écrie:
 « Les Ruskovs au goulag! » ou toute autre amabilité du même genre. Et voilà que « Coco » lance fièrement un strident:
« Vive l'U.R.S.S.! »
avant d'entonner « L'internationale » à la grande joie du chef de la délégation soviétique qui applaudit à tout rompre.
Soulagé, le secrétaire général se lève sous un prétexte quelconque et  va rejoindre sa femme qui n'a pas osé quitter sa cuisine.
-Tu vois, lui dit-il, un peu de Sibérie, ça fait de mal à personne!


A plume ou à poil!


Une dame qui possède un perroquet s'inquiète de ce que son oiseau est devenu complètement acariâtre.
Elle va voir le vétérinaire:
-Lui qui était si gentil, se plaint-elle, il est devenu odieux! Il me mord, il râle tout le temps, il me griffe...
-Pas de problème, madame, lui répond le vétérinaire, votre perroquet a besoin d'une femelle!
La dame se met en quête d'une épouse pour son oiseau et se trouve une perruche adorable qu'elle ramène et met dans la cage de son perroquet. Puis, elle vaque à ses travaux ménagers.
Brusquement, elle entend des hurlements qui proviennent de la pièce où sont les oiseaux: elle accourt et voit son perroquet qui arrache, une à une, les plumes de la perruche en hurlant:
-Toi, t'es trop bien roulée! Faut que je te voie à poil!


PROCHAINEMENT la suite de " Continuons de rire plus , encore!!!."